Décider, c’est vaincre. Ensemble, faisons du paludisme une maladie du passé

La lutte contre le paludisme a une histoire erratique. Efficace en Europe et en Amérique du Nord, elle a permis d’y éliminer la maladie au 20e siècle. Les succès de la chloroquine ont fait envisager dans les années 1950 la disparition totale de la pandémie. Mais c’est à une résurgence du fléau que l’on a assisté dans certaines zones du monde depuis 1970.

Il pourrait être contrôlé.

Il fait 1 à 3 millions de morts par an.

Il coûte annuellement 12 milliards US $ de PIB à l’Afrique subsaharienne.
Le paludisme sévit essentiellement en Afrique subsaharienne, en Asie et en Amérique latine.

En silence.

Les récentes avancées techniques et organisationnelles de la lutte contre le fléau permettent d’envisager pour la première fois le contrôle de la pandémie. C’est pourquoi les Amis du Fonds Mondial Europe organisent du 9 au 28 septembre 2008, 5 événements en partenariat avec l’Alliance Européenne contre le Paludisme, le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme et le Secrétariat du Partenariat « Roll Back Malaria» :

Une exposition sur le Pont des Arts, Le Mauvais Air de William Daniels, inaugurée le 9 septembre par Monsieur le Président de la République, Nicolas Sarkozy en présence de nombreuses personnalités ; un débat entre les parlementaires français, européens et de pays en développement ; une table ronde de chercheurs ; un débat avec le
secteur privé et la première réunion des coalitions du monde.

Pour que chacun se saisisse de l’urgence d’un combat qui nous concerne tous. Pour que la France, moteur dans le domaine de la santé publique internationale, en particulier dans la lutte contre le paludisme, fasse de sa présidence de l’Union européenne, un moment décisif dans la réussite du combat.

Le paludisme peut être contrôlé. C’est à nous de le décider. Maintenant.

1. La tragédie de la maladie

2. Des moyens de lutte aujourd’hui efficaces

3. septembre 2008, Décider c’est vaincre

4. Les enjeux immédiats

5. Décider, c’est vaincre – 5 événements

 Les co-organisateurs

Association les Amis du Fonds Mondial Europe

« Amis du Fonds Mondial Europe » est une association de droit français à but non lucratif créée en avril 2005. L’association a pour mission de mobiliser en Europe les initiatives publiques et privées en faveur de la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme et de faire connaître et reconnaître les objectifs et les actions du Fonds mondial. Présidée par Michèle Barzach, cette association réunit des membres – personnalités européennes issues du monde du secteur public et de l’entreprise – engagés dans la promotion d’activités en faveur de la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme dans les pays en développement et soutenant les activités du Fonds mondial.
L’association est fortement mobilisée dans la lutte contre le paludisme. Elle mène dans ce domaine des actions de plaidoyer et d’information auprès des parlementaires, des médias et de la société civile. Elle a notamment pris l’initiative de réunir, de coordonner et d’animer la
Coalition Française contre le Paludisme.

Plus d’informations sur www.afmeurope.org

L’Alliance Européenne contre le paludisme

Groupe d’organisations de la société civile

Objectif : porter le plaidoyer de la lutte en France, Allemagne, Espagne, Royaume-Uni et à Bruxelles.

Plus d’informations sur www.europeallianceagainstmalaria.org

Le Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme

Créé en 2002, le Fonds mondial est un partenariat public/privé destiné à mobiliser des ressources supplémentaires pour la prévention et le traitement du VIH/SIDA, de la tuberculose et du paludisme. Ce partenariat entre les gouvernements, la société civile, le secteur privé et
les communautés affectées constitue une approche novatrice de financement international de la santé. Le Fonds mondial opère en collaboration étroite avec d’autres organisations bilatérales et multilatérales, afin d’apporter un appui complémentaire aux efforts existants contre les trois maladies.

En l’espace de six ans, il est devenu une force majeure dans la lutte contre les trois pandémies. Il fournit les deux tiers du financement international de la lutte contre le paludisme et la tuberculose et 20% du financement mondial de la lutte contre le SIDA. A ce jour, le Fonds
mondial a approuvé 572 subventions dans 136 pays pour des engagements à hauteur de 10 milliards de dollars US ; 25 % de ses ressources sont allouées à la lutte contre le paludisme. La France est le 2e contributeur du Fonds après les Etats-Unis.

Plus d’informations sur www.theglobalfund.org

Partenariat Roll Back Malaria

Le Partenariat Roll Back Malaria, crée en 1998 pour intensifier et coordonner la riposte mondiale contre le paludisme, rassemble les pays d’endémie, leurs partenaires bilatéraux et multilatéraux pour le développement, le secteur privé, des organisations non gouvernementales et communautaires, les fonds et les fondations, les instituts de recherche, et les établissements universitaires.

Son objectif est de réduire de moitié la charge du paludisme d’ici 2010.
Plus d’informations sur www.rollbackmalaria.org