Fausse annonce du « Décès du président de la République du Gabon », Ali Bongo Ondimba : une télé suspendue au Cameroun


Lecture 1 min.
Le Président du Gabon, Ali Bongo Ondimba
Le Président du Gabon, Ali Bongo Ondimba

Une chaîne de télévision privée du Cameroun a été suspendue pour un mois, pour avoir annoncé à tort la mort du Président gabonais Ali Bongo Ondimba.

Fin octobre 2018, une chaîne de télévision du Cameroun annonçait la mort du Président gabonais, Ali Bongo Ondimba, alors que ce dernier était juste hospitalisé en Arabie Saoudite. Ce qui a valu à ce média une suspension prononcée, ce mercredi 19 décembre 2018, pour une période d’un mois, a annoncé le régulateur camerounais des médias.

« Suite à la diffusion dans l’édition du journal télévisé du 27 octobre 2018 d’une déclaration non fondée annonçant le décès du président de la République du Gabon, le Conseil national de la communication (CNC), a décidé de suspendre, pour une durée d’un mois, la chaîne Vision 4 », a indiqué le CNC, dans un communiqué.

Le CNC reproche à la chaîne de télé privée d’avoir failli au respect des règles élémentaires d’éthique et déontologie dans la collecte et le traitement de l’information.

Suite à un accident vasculaire cérébral (AVC), le chef de l’Etat gabonais, âgé de 59 ans, avait été hospitalisé, le 24 octobre, à Riyad. Début novembre, le dirigeant a été transféré au Maroc où il poursuit sa convalescence et sa rééducation.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter