De Tombouctou à Washington

Du 25 au 29 juin et du 2 au 6 juillet se tient à Washington le Smithsonian Folklife Festival qui met cette année le Mali à l’honneur. Les festivités ont lieu sur l’esplanade du Mall, l’immense pelouse qui fait face au Capitole, et présentent la culture malienne dans toute son authenticité.

Une tente touareg est dressée au pied du Capitole à Washington et des femmes aux boubous multicolores déambulent entre les autochtones américains. L’image est insolite. La capitale des Etats-Unis reçoit en effet le Mali dans le cadre du Smithsonian Folklife Festival qui se déroule du 25 au 29 juin et du 2 au 6 juillet prochains. Les festivités se sont installées sur le National Mall, la pelouse qui s’étend du Capitole au Lincoln Memorial, et proposent un programme riche en culture et découvertes.

Nourritures culturelles

Quatre  » scènes  » aux noms évocateurs accueillent les visiteurs : Bamako, Tombouctou, l’Arbre à paroles, et les Chemins de la nourriture malienne. Les intervenants, directement venus des quatre coins du Mali, présentent l’artisanat et les coutumes du pays : l’art du textile bogolan, de la teinture indigo, la bijouterie, le travail du bois, de la pierre, du cuir ou encore les techniques de la médecine traditionnelle. Les bons petits plats sont aussi à l’honneur, et chaque région du Mali propose aux visiteurs de goûter ses spécialités.

Les musiciens sont attendus pour le week-end, parmi lesquels de grands noms de la musique malienne tels Salif Keita, Ali Farka Touré ou encore les griots de l’Ensemble Instrumental National. Un grand chapiteau a été installé pour recevoir les concerts et les nombreux spectacles de danse traditionnelle. Bien d’autres manifestations ponctuent le voyage avec la diffusion de films et documentaires du Mali, ou l’intervention d’architectes in situ sur le Mall. Aux côtés de la véritable tente touareg ont été installées la case Sonraï et la porte de Djenne, qui se profile magistralement dans l’axe du Capitole.

Le Mali authentique

 » Pendant quelques jours, Washington sera la capitale du Mali. Lorsqu’on a réussi à mettre la porte de Djenne devant le Capitole, je pense qu’on a fait un grand pas « , a déclaré le président malien Amadou Toumani Touré lors de l’inauguration mercredi matin du festival. L’initiative est l’occasion pour ce vaste pays de faire découvrir sa culture diversifiée. De Bamako ou du désert du Nord, chaque participant vient directement de sa région et certains quittent même leur village pour la première fois. Dans les allées des stands, les dialectes bambara, foulani ou peul viennent se mélanger joyeusement aux oreilles du visiteur. L’authenticité est donc au rendez-vous et il ne s’agit en rien d’une opération de folklore exotique aseptisée. C’est le vrai Mali que les Américains découvrent sur la pelouse du Mall.

Visitez le site du Smithsonian Folklife Festival.