Daytona condamnée pour discrimination raciale et fichage ethnique

La société de placement d’hôtesses et de commerciaux Daytona a été condamnée lundi par le tribunal de Nanterre pour « discrimination raciale et fichage ethnique » pour des faits qui remontent à 2002. Elle devra s’acquitter d’un montant de 20 000 euros dont 15 000 avec sursis. Le site Rue 89 juge légère cette peine alors que les preuves sont incontestables. La société utilisait des codes en fonction de l’origine ethnique de ses employés :  » 1″ pour les Européens blancs, « 2 » pour les Maghrébins, « 3 » pour les Noirs et « 4 » pour les Asiatiques. Des entreprises comme Guerlain, l’Oréal ou encore Gilette, qui utilisaient Daytona pour externaliser leur recrutement, ont été citées lors du procès mais n’ont pas été condamnées.