Darfour : le Soudan accepte le soutien de l’ONU

Le gouvernement de Khartoum a accepté le principe d’un soutien renforcé (heavy support package) de l’ONU pour les soldats de la paix de l’Union africaine déployés au Darfour, dans l’ouest du Soudan, a-t-on appris mardi à New York, à la veille d’une réunion cruciale, lundi prochain, entre l’Organisation panafricaine et les Nations unies dans la métropole américaine.

Dans le cadre de ce soutien, des hélicoptères de combat et des véhicules blindés de transport de troupes de l’ONU seront déployés pour aider les forces de l’UA à ramener la paix et la sécurité dans cette région .

« J’ai le plaisir, sur instructions de mon gouvernement, de transmettre à votre Excellence l’approbation par le Soudan de la composante hélicoptères, indique une lettre datée du 16 avril et signée par l’ambassadeur du Soudan à l’ONU, Abdalmahmood Abdalhaleem.

La lettre, dont une copie a été transmise à l’Agence panafricaine de presse (PANA) à New York lundi, dit également: « C’est l’espoir sincère du Soudan que la mise en oeuvre de ce soutien renforcé se fasse rapidement ».

La lettre était adressée au Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki- moon avec ampliation au président du Conseil de sécurité, l’ambassadeur Emyr Parry de la Grande-Bretagne.

La porte-parole de l’ONU, Michele Montas, a confirmé à la PANA que le Secrétaire général, le président de la Commission de l’UA Alpha Oumar Konaré et le président du Conseil de sécurité ont reçu la lettre du Soudan.

L’ONU a déjà accordé un soutien financier à la mission de l’UA dans le cadre de la phase une, tandis que la seconde phase, qui couvrait la logistique et un soutien militaire léger, a aussi été étendue aux soldats de la paix de l’Union africaine.

Cependant, la phase trois, qui va permettre à l’ONU de mettre en place sa force hybride UA-ONU, implique le déploiement d’un équipement militaire lourd, de 20.000 soldats, policiers et personnels civils, était la pomme de discorde avec Khartoum.

Le déploiement de l’ONU devait renforcer la force de 7.000 hommes de l’UA qui n’a pas réussi à mettre fin aux massacres au Darfour et à éviter les attaques contre les soldats de la paix de l’UA ces temps derniers.

Depuis son déclenchement il y a quatre ans, le conflit du Darfour entre les rebelles et la milice arabe pro-gouvernementale a fait plus de 200.000 morts et déplacé au moins 2,4 millions de personnes.