Dans un délai d’un mois, les Algériens bloqués en Turquie devront quitter le pays 

C’est une bonne nouvelle pour les Algériens bloqués depuis des mois en Turquie en raison de la propagation du Covid-19. Ils pourront finalement rejoindre leur territoire national dès la reprise des vols entre les deux pays. 

C’est une décision prise par les autorités turques et annoncée hier, mercredi 17 juin, par l’Ambassade d’Algérie en Turquie. « Tout les ressortissants algériens actuellement bloqués en Turquie et dont la résidence a dépassé la période légale spécifiée dans le visa ou le permis de séjour, après la suspension des liaisons aériennes en raison de la propagation du Coronavirus, doivent quitter le territoire turc dans un délai d’un mois à compter de la date à laquelle il devient possible pour eux de rentrer à leur pays », a écrit la représentation diplomatique algérienne en Turquie.

Les autorités turques ont donc accordé un mois de délai aux ressortissants après la reprise des vols pour quitter le sol turc. Toutefois, selon un communiqué du forum de la communauté algérienne en Turquie, « au moins cinq ressortissants algériens, parmi ceux restés bloqués sur le sol turc, depuis la fermeture de l’espace aérien et la suspension temporaire des vols pour cause de pandémie Covid-19, ont trouvé la mort », durant la période du confinement.

En effet, les cinq personnes décédées ont été identifiées par les services consulaires algériens en Turquie. Ils s’appelaient Kamel Nader (41 ans), Younes Beldia (31 ans), Hocine Djeddi (34 ans), Rekaya Blalit (52 ans) et Lamia Djedid (16 ans). Les ressortissants algériens bloqués auraient été chassés des hôtels depuis plus d’un mois, poursuit toujours la même source, et n’ont pu tenir le coup que grâce à une chaîne de solidarité qui s’est formée autour d’eux.

Les membres des familles des personnes décédées interpellent, par ailleurs, les autorités algériennes et réclament le rapatriement des dépouilles.

Il convient de souligner que les rapatriements avaient déjà commencé, les 11 et 12 juin derniers. Ainsi, « au moins 600 Algériens bloqués en Turquie ont été rapatriés, à bord de deux vols spéciaux, opérés par la compagnie nationale Air Algérie ».