Dakar Fashion week : Adama Paris appelle les autorités sénégalaises à la soutenir

dakar_fashionweek4.jpg

Voilà douze ans que la Dakar Fashion week a lieu dans la capitale sénégalaise. Si l’évènement, qui réunit des créateurs venus du monde entier, est très connu à l’international, il n’est en revanche pas soutenu par les autorités sénégalaises. La styliste Adama Paris, créatrice de ce Forum de la mode, appelle le gouvernement à s’impliquer davantage pour que Dakar devienne la capitale de la mode africaine.

A Dakar,

Que Dakar devienne la capitale de la mode africaine. Tel est le rêve d’Adama Paris, créatrice de la Dakar Fashion week. La styliste sénégalaise n’a pas hésité à exprimer sa colère contre les autorités sénégalaises, qui ne l’ont jamais soutenu pour cet évènement réunissant des stylistes du monde entier.

Lors de la conférence de presse, mercredi soir, de cette douzième édition de la Dakar Fashion week, en compagnie d’une dizaine de créateurs, aux Almadies, Adama Paris en a profité pour taper du poing sur la table. « C’est bien que le gouvernement soit heureux qu’un tel évènement ait lieu chaque année, car il montre aussi le dynamisme de jeunes Sénégalais qui font des choses pour faire bouger les lignes, mais cela ne suffit pas, fustige Adama Paris. Il doit s’impliquer en nous soutenant, en nous accompagnant. Mais le gouvernement ne nous a jamais aidé. Nous avons maintes fois envoyé des lettres pour l’interpeller. Nous n’avons jamais obtenu de réponse. Nous avons écrit au ministre de la Culture en personne. Sans commentaire. Je préfère ne pas développer ».

« Le gouvernement doit, sans attendre, apporter son soutien »

Tous les créateurs qui ont participé à cette conférence de presse étaient également unanimes pour affirmer qu’un tel évènement nécessitait une aide de l’Etat sénégalais. D’autant que la Dakar Fashion week, connue mondialement, représente une vitrine pour le Sénégal, selon eux. Pour le chanteur sénégalais Idrissa Diop, ami intime d’Adama Paris, « nous ne devrions même pas être là à discuter sur cette question. Le gouvernement devrait sans attendre apporter son soutien à Adama qui se bat avec ses propres moyens pour la réussite de cet évènement ».

dakar_fashionweek4.jpg

La renommée styliste et costumière sénégalaise Fagueye Bâ a également lourdement insisté sur le fait qu’il était primordial que le gouvernement sénégalais mette aussi la main à la patte dans un tel évènement. Elle a aussi appelé les médias à s’intéresser au travail des stylistes africains, qui marient subtilement divers tissus. « J’appelle les journalistes à s’intéresser à notre travail pour comprendre comment on apporte notre touche d’originalité à chacune de nos créations. Il ne faut pas s’arrêter qu’à la couverture de la Dakar Fashion week, il faut aussi s’intéresser aux créateurs. C’est très important ».

Les créateurs de cette douzième édition feront notamment découvrir leurs créations lors d’un défilé dans la banlieue dakaroise de Guédiawaye, samedi, à l’occasion de la fête de la musique. Fagueye Bâ, qui y présentera aussi sa collection, est particulièrement fière que la Dakar Fashion week fasse découvrir aux habitants de la banlieue les créations de stylistes venus des quatre coins de la planète. « Nous devons redescendre sur terre et nous dire que nous sommes seulement de simples stylistes. Ce genre d’évènement ne doit pas toujours avoir lieu dans de grands hôtels. C’est important qu’on se rapproche de la population sénégalaise, qui n’a pas toujours l’occasion de voir des défilés de mode en plein air. » Un message qui devrait ravir les passionnés de mode du pays de la Téranga.