DADDY MORY REVIENT AVEC SON PREMIER BEST OF!!!

L’histoire de Daddy Mory est celle d’un talent précoce. Originaire du Mali par son père et de Martinique par sa mère, Daddy Mory est très tôt influencé par les musiques des Caraïbes.

Il enregistre son premier dubplate à l’âge de 16 ans pour le sound system Blues Party. C’est en hommage à Mory Kanté qu’il se baptise Daddy Mory. A la fin des années 80, il est aux côtés des rappeurs K-fearr et Fredo (La Brigade) au sein du groupe Drop the Lyrics. En 1990, on le retrouve à l’initiative du Soundjata Sound System. Il partage alors le micro avec un certain Big Red.

C’est le point de départ de l’aventure Raggasonic. Produit par Frenchie, le duo place ses singles parmi les meilleures ventes (Bleu, Blanc, Rouge, Faut pas me prendre pour un âne, J’entends parler du Sida). Deux albums (et un best of sorti en 2004) assoient la popularité du groupe, jamais démentie : chaque album s’est vendu à plus de 200 000 exemplaires. La chute est brutale : « 1999 a été une année triste, se souvient Mory. J’ai été incarcéré quatre mois aux Antilles pour détention de marijuana. À mon retour, j’ai appris que Red préparait un album solo… Des gens disaient que j’étais mort artistiquement, pire un délinquant…. »

Pendant que Big Red se tourne vers le hip hop avec son album « Big Redemption », Mory se plonge à corps perdu dans un dancehall sans concession, citant volontiers Sizzla ou Capleton comme références. Il repart dans l’underground, en sound systems. En 2001, il signe chez BMG mais son premier album solo, « Ma voix résonne », ne sort qu’en 2003.

Après six ans d’absence, c’est le grand retour de Daddy Mory sur un album qu’il a lui-même produit via son label Atomik Dogz, et où l’on trouve des featurings de Busta Flex et du Saïan Supa Crew. Pour « Reality », Mory est parti à la Jamaïque pour travailler avec Christopher Birch (Compositeur de SHAGGY et SEAN PAUL), Clive HUNT (Compositeur pour Mick JAGGER, PIERPOLJAK, SIZZLA ou encore Serge GAINSBOURG) et Ballaz (« Sexy Ho » de Lord KOSSITY). « Reality » plonge ses racines dans le reggae d’hier tout bénéficiant d’un son digital impressionnant. Précédé des singles Seigneurs de guerre et Prédominant, « Reality » marque une nouvelle étape dans la carrière de Daddy Mory…

Et aujourd’hui, avec la sortie de son premier Best Of intitulé « Anthologie », Daddy Mory nous offre pour la première fois un dvd live avec, entre autres, quelqu’unes de ses prestations scéniques….