D’anciens dignitaires du régime Bacar entre les mains de l’armée comorienne

L’ancien vice-président d’Anjouan et ex-Secrétaire général de la Commission de l’Océan indien (COI), Caambi Elyachroutu, l’ancien ministre des Transports, Mohamed Abdou Mmadi, et le conseiller Halidi Abdérémane Ibrahim ont été appréhendés.

Par Mohamed Hassani

L’ancien vice-président d’Anjouan et ex-Secrétaire général de la Commission de l’Océan indien (COI), Caambi Elyachroutu, s’est rendu dimanche aux autorités militaires comoriennes dans l’île d’Anjouan, a appris la PANA, dimanche, de sources gouvernementales à Moroni.

Selon les mêmes sources, la requête de M. Elyachroutu qui souhaitait être gardé en résidence surveillée pour des raisons de santé n’a pas été prise en considération.

Cet ancien Premier ministre du président Djohar qui avait assuré son intérim en 1995 lorsque celui-ci fut renversé par le mercenaire Bob Denard, avait rallié le colonel Bacar en juin 2006, après la fin de son mandat de vice-président de juin 2002 à juin 2006.

Il faut noter, par ailleurs, que l’armée a réussi à mettre la main sur trois autres hautes personnalités de l’équipe de Bacar surprises dans une grotte tout près de la ville de Domoni.

Il s’agit de l’ancien ministre des Transports, Mohamed Abdou Mmadi, qui fut également porte-parole des rebelles, du conseiller Halidi Abdérémane Ibrahim, ancien Premier ministre de Djohar et candidat malheureux à la présidence de l’Union des Comores en 2006 et de l’ancien président de la Cour constitutionnelle démis en mars 2007 et qui a rejoint les rangs du colonel Mohamed Bacar.

Lire aussi :

 Anjouan est aux mains de l’armée comorienne

 Les troupes de l’Union africaine devaient-elles intervenir à Anjouan ?

 Gronde des Comoriens contre la « France ennemie »