Cyclisme pour tous à Maurice

Monsieur Tout-le-Monde dans la peau d’un coureur, la première édition des  » 100 km allons pédaler  » se déroulera dimanche à Maurice. L’initiative philanthropique et sportive vise à promouvoir le vélo dans l’île et sensibiliser les automobilistes aux cyclistes sur les routes.

L’Association mauricienne de cyclisme (AMC) organise dimanche dans le sud du pays la première course ouverte à tout le monde. Pour participer, c’est très simple, il vous suffit d’un vélo, n’importe lequel pourvu qu’il roule et des 100 roupies (28 FF) nécessaires pour les frais d’inscription.

L’épreuve, ouverte aux plus de 15 ans, verra se côtoyer amateurs, professionnels et sympathisants de la petite reine dans un bel esprit sportif. Compétition pour certains, défi personnel pour d’autres, l’événement ne sera certes pas une ballade de santé pour tous. Mais parce qu’une partie des fonds récoltés est destinée à des oeuvres caritatives, chacun aura très certainement en lui le sentiment de participer à une grande oeuvre.

Des objectifs de promotion et de sensibilisation

Pour l’AMC, l’objectif est double. Il s’agit de  » promouvoir l’intérêt du cyclisme à Maurice  » et de  » conscientiser les automobilistes aux vélos sur les routes « . Avec cette manifestation d’envergure nationale, elle espère en effet drainer de nouveaux publics et élargir le profil de ses membres. La portée de l’initiative touche également de nobles considérations en matière de sécurité routière.

Cyclistes et automobilistes doivent apprendre à coexister dans un respect mutuel. C’est pourquoi les  » 100 km allons pédaler  » se dérouleront en pleine circulation. Les nombreux pédaleurs (port du casque obligatoire) veilleront bien à garder leur gauche et les conducteurs à respecter les règles élémentaires de sécurité dans le cortège ainsi formé.

Départ prévu dimanche à huit heures du matin. Des médailles d’or (pour les dix premiers), d’argent (pour les dix suivants) et de bronze (pour les autres) seront remises aux participants qui auront six heures pour boucler les 100 km du parcours.

Entre vélo et cyclisme il existe certaines nuances que beaucoup de mollets non avertis ne manqueront pas de remarquer. Seule ombre au tableau, la récente reprise du championnat national de football après 19 mois d’arrêt. Le cyclisme aura fort à faire face au sport roi dans l’île. La concurrence risque, peut être, d’être inégale.