Cristiano Ronaldo accusé de viol : la police de Las Vegas réclame l’ADN du joueur de le Juve

Cristiano Ronaldo

Les policiers de Las Vegas, en charge l’enquête sur l’affaire de viol dans laquelle serait impliqué Cristiano Ronaldo, ont réclamé au footballeur un échantillon de son ADN.

La police de Las Vegas a émis un mandat d’arrêt auprès des autorités italiennes pour récupérer l’ADN de Cristiano Ronaldo, dans l’affaire de viol présumé qui oppose le pensionnaire de la Juventus à Kathryn Mayorga, a indiqué le Wall Street Journal. Pour les enquêteurs, il est essentiel de savoir si cet ADN correspond à celui trouvé sur une robe de la plaignante, portée à l’époque des faits.

C’est en automne dernier que le dossier a été rouvert à la suite d’une action en justice de la plaignante, accusant la star portugaise de l’avoir violée en 2009 à Las Vegas. Pour qu’elle garde le secret, l’ami du champion marocain de kick-boxing, badr Hari, lui aurait versé un pactole de 375 000 dollars. Les faits, selon cette Américaine de 34 ans, auraient eu lieu lors d’une soirée en boîte de nuit, en juin 2009.

« Au moment où elle sortait de la salle de bains, elle accuse Ronaldo de l’avoir poussée sur un lit, pour tenter d’avoir une relation sexuelle avec elle. Et c’est parce qu’elle se protégeait le sexe de ses mains pour éviter d’être pénétrée qu’il l’aurait sodomisée, tandis qu’elle criait « non, non, non », rapportait le journal Der Spiegel.

Il a été par ailleurs rapporté que Cristiano Ronaldo compte coopérer à 100% avec les autorités pour prouver son innocence dans cette affaire qui défraie la chronique.