Crise politique au Bénin : un nouveau SOS du Président Talon à l’endroit des députés

Le Président du Bénin, Patrice Talon

Le Président béninois, Patrice Talon, s’est résolument engagé à mettre en œuvre les recommandations issues du dialogue politique. Mais étant donné que la grande part de responsabilité revient au pouvoir législatif, le chef de l’Etat a lancé un nouvel appel aux parlementaires comme il l’avait fait au début de cette crise politique.

Le Président Patrice Talon avait manifesté le désir de procéder à la relecture du code électoral béninois avant la tenue des élections législatives du 28 avril dernier. Mais n’ayant pas cette prérogative, il a eu recours aux parlementaires pour qu’ils procèdent à la relecture dudit code qui était la source première de la crise politique qui secoue le monde politique au Bénin. Malheureusement, cette méthode a montré ses failles, car les parlementaires n’ont pas su couper les racines de la crise qui s’est accentuée.

Seuls les deux blocs politiques affiliés au Président ont pu participer aux élections. Mise à l’écart, l’opposition conteste encore aujourd’hui la légitimité des élus de la 8ème législature. Cette tension a entraîné plusieurs violences électorales qui ont créé des dégâts humains et matériels. 

Décidé de nouveau à éradiquer cette crise, le Président Talon sollicite, une fois encore, le sens de responsabilité des membres du Parlement en les plaçant au centre des démarches à mener pour concrétiser les recommandations issues du dialogue national. Le consensus recherché devrait permettre aux différentes sensibilités politiques de se présenter aux prochaines élections.

Mais la question que beaucoup se posent aujourd’hui a trait à la légitimité des députés élus dans ces conditions et leur capacité réelle à trouver le traitement adéquat pour soigner définitivement le mal. Les experts en politique, quant à eux, affichent un certain optimisme. Considérant que l’actuel contexte diffère de celui préélectoral, ils comptent sur la bonne foi des parlementaires concernés pour sortir le peuple béninois de cette crise qui n’a que trop duré.