Immigration : l’ONU appelle à répartir 200 000 migrants dans l’UE

Les ministres des Affaires étrangères de l’Union Européenne se réunissent ce vendredi afin d’évoquer la crise des migrants. L’ONU quant à elle appelle à répartir 20 000 réfugiés dans l’Union Européenne.

Après la publication de photo d’un enfant de trois ans mort sur une plage turque, les ministres des Affaires étrangères de l’Union Européenne ont organisé ce vendredi à Luxembourg une réunion ministérielle afin d’évoquer la question des migrants et l’hypothèse des quotas que souhaite imposer l’ONU. La question a déjà été soulevée par l’Allemagne et la France ce jeudi qui préconisent « d’organiser l’accueil des réfugiés et une répartition équitable en Europe ».

C’est un contexte marqué par un afflux de migrants en Europe par voie maritime ou par les routes que l’ONU souhaite une répartition de 200 000 migrants. En effet, le haut commissaire de l’ONU pour les réfugiés Antonio Guterres appelle ce vendredi à répartir au moins 200 000 demandeurs d’asile dans l’Union Européenne. « Les personnes qui ont une demande de protection valide (…) doivent ensuite bénéficier d’un programme de réinstallation de masse, avec la participation obligatoire de tous les Etats membres de l’UE. Une estimation vraiment préliminaire semble indiquer le besoin potentiel d’accroître les opportunités de réinstallation à 200 000 places », estime-t-il.

Une solution que partage le vice-président de la Commission européenne Frans Timmermans, qui évoque « une crise humanitaire et politique sans précédent ». Il demande des réponses européennes à un problème qui ne peut pas être résolu par les Etats individuellement ». La Commission prévoit de faire de nouvelles propositions le 9 septembre dernier devant le Parlement à Strasbourg. La Commission veut un mécanisme permanent de répartition face à l’urgence que connaissent notamment la Hongrie, l’Italie et la Grèce.

Ce mercredi, près de 3 000 migrants dont des centaines de femmes et d’enfants ont été secourus au large des côtes libyennes ont annoncé les gardes-côtes italiens et l’ONG Médecins sans frontières. Les personnes secourues sont pour la plupart originaire d’Erythrée. Plus de 350 000 migrants ont traversé la Méditerranée depuis janvier, et plus de 2 643 personnes sont mortes en mer après avoir tenté de rallier l’Europe, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Lire aussi :

 Immigration : 3 000 migrants secourus en Méditerranée !