Crash du vol d’Air Algérie : l’avion a chuté de 10 000 mètres en 3 minutes

Le vol AH5017 d’Air Algérie qui s’est scratché au nord du Mali a fait une chute de 10 000 mètres en 3 minutes.

Dans l’attente des résultats de l’examen des boîtes noires suite au crash du vol AH5017 d’Air Algérie au Mali, les images radars enregistrées au Burkina Faso confirment que le pilote a tenté de contourner un orage. Il apparaît ensuite que l’avion a fait une chute vertigineuse de « 10 000 mètres en trois minutes ».

A Ouagadougou, où l’avion a décollé, les radars de la tour de contrôle ont suivi la trace de l’appareil jusqu’au drame. Et pour la première fois, les images du contrôle radar ont été dévoilées. Alors que l’avion atteint le palier 310, à 10 000 mètres d’altitude, il décroche subitement. L’appareil a descendu 7 500 mètres en une poignée de secondes.

« La chute est très importante, elle est très vertigineuse, indique le général Gilbert Diendre, chef de la cellule de crise du Burkina Faso. Parce que le dernier contact a eu lieu à 1h47 et le témoin nous a donné une heure approximative de 1h50, c’est à dire qu’il a chuté de 10 000 mètres d’altitude en 3 minutes », rapporte France 24. Au terme de sa chute, le Mcdonnell Douglas 83 s’est désintégré, tellement la chute a été rapide et le crash violent.

« Nous avons constaté que nous n’avions aucun corps intègre (mais) des corps profondément fragmentés et aucun n’était identifiable par des mesures classiques de médecine légale, de dentisterie légale, ni même d’empreintes digitales », a indiqué pour sa part le colonel Patrick Touron, directeur adjoint de l’institut de recherches criminelles de la gendarmerie française, chargé de l’identification.