Crash de l’avion russe en Egypte : à la recherche de 61 corps disparus

Alors que les enquêteurs français du BEA et leurs homologues russes sont arrivés, ce dimanche, sur les lieux du crash, dans le Sinaï, les secouristes égyptiens ont élargi le périmètre de leur action pour retrouver les 61 corps manquants parmi les 224 occupants de l’avion.

En Egypte, les équipes de secours sont mobilisées. Les enquêteurs français du BEA et leurs homologues russes sont arrivés, ce dimanche 1er novembre 2015, sur les lieux du crash de l’avion, dans le Sinaï. De leur côté, les secouristes égyptiens s’activent à retrouver les 61 corps manquants de l’avion charter russe qui s’est écrasé, samedi, dans le désert du Sinaï.

Sur le terrain, les investigations et les recherches continuent, et les secouristes égyptiens ont élargi, ce dimanche, le périmètre de leur action pour retrouver les 61 corps manquants parmi les 224 occupants de l’avion charter russe qui s’est écrasé la veille dans le désert du Sinaï. Le ministre russe des Transports et une équipe d’enquêteurs de haut niveau sont arrivés au Caire pour aider les autorités égyptiennes à déterminer la cause du crash.

Le périmètre des recherches a été étendu dimanche à 15 km. Des sources indiquent que 163 corps ont déjà été retrouvés sur les 217 passagers et sept membres d’équipage de l’avion. Une centaine de secouristes russes ont pris la route avec leurs propres équipements pour rallier le site du drame. Les autorités égyptiennes avaient annoncé que les boîtes noires avaient été retrouvées et qu’elles se prononceraient sur les causes véritables du crash seulement à partir de leur analyse

Si l’enquête du BEA comprend la collecte et l’analyse de renseignements, l’exposé des conclusions, y compris la détermination des causes des accidents aériens, en Russie, le Comité d’enquête, chargé des principales investigations, a annoncé l’ouverture d’une enquête concernant d’éventuelles violations des règles de la sécurité aérienne.