Crash Air Algérie au Mali : l’identification des restes des victimes achevée

Les familles des victimes du crash du vol Air Algérie au Mali, en juillet dernier, peuvent espérer recevoir les restes des leurs qui ont péri durant l’accident, après la fin de l’identification.

L’identification des restes des victimes du crash de l’avion d’Air Algérie au Mali en juillet s’est achevée jeudi. Selon le ministère français des Affaires étrangères qui en a fait ‘annonce vendredi, les familles des victimes du crash du vol Air Algérie au Mali, en juillet dernier, peuvent espérer recevoir les restes des leurs qui ont péri durant l’accident, après la fin de l’identification.

Selon un communiqué du département de Laurent Fabius, « l’identification s’est achevée le 20 novembre, avec la réunion du comité technique composé des experts français et algériens ayant participé aux analyses des données ante et post mortem des victimes au sein du laboratoire de génétique de l’Institut de recherches criminelles de la gendarmerie nationale ». Le Quai d’Orsay a précisé que « cette identification permettra de restituer aux familles les restes mortels de leurs proches disparus dans la catastrophe et de mettre un terme à une attente douloureuse ».

Le vol AH5017 avait à son bord 116 passagers et membres d’équipage, qui avaient tous péri. Outre 54 ressortissants français, les passagers venaient du Burkina Faso qui a payé le plus lourd tribut avec 23 personnes portes, du Liban, d’Algérie, d’Espagne, du Canada, d’Allemagne et du Luxembourg. Il devait relier Ouagadougou à Alger, et s’était écrasé, pour une raison inconnue, le 24 juillet dans le nord du Mali, environ 32 minutes après son décollage.