Covid-19, Les cas contacts traqués : le Nigeria engage une course contre la montre

Le Président nigérian, Muhammadu Buhari, lors d’une adresse à la nation, a annoncé le placement en confinement des villes d’Abuja, Lagos et Ogun, dans l’optique d’enrayer une rapide propagation du Coronavirus. Mais d’ores et déjà, une course contre la montre est engagée dans ce pays d’Afrique de l’Ouest afin de retrouver les cas contacts qui constituent une véritable bombe à retardement.

La sortie du Président nigérian, Muhammadu Buhari, dimanche 29 mars 2020, a été l’occasion de présenter diverses mesures prises dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus. Le confinement est donc instauré à Abuja, la capitale du pays, de même que Lagos et Ogun. A travers le discours qu’il a adressé à la nation, Muhammadu Buhari a insisté sur le fait qu’il s’agit d’une question de vie ou de mort. La menace est bien réelle, surtout quand on sait que le Nigeria compte officiellement une centaine de cas de Coronavirus. Plusieurs d’entre eux ont été enregistrés dans les Etats de Lagos, Abuja et Ogun. Ce qui justifie le confinement de ces localités.

Identifier les contacts des personnes infectées

La volonté du gouvernement nigérian est claire. Il s’agira de limiter au maximum les risques de nouvelles contaminations au Covid-19. C’est pour cela que le confinement sera instauré dans ces différents Etats pour une durée de deux semaines, dès le lundi 30 mars à 23 heures. L’ordre a été donné par le chef de l’Etat à toutes les entreprises de fermer, et aux citoyens de rester dans leurs maisons. Selon les explications données par Muhammadu Buhari, les autorités profiteront de cette période pour identifier toutes les personnes qui ont été en contact avec celles qui sont infectées.

Cette procédure est d’autant plus importante que les personnes, qui ont été en contact avec les malades du Covid-19, pourraient être des vecteurs potentiels, capables de disséminer la maladie à travers le pays et à grande vitesse. Et sans même savoir qu’ils sont des porteurs sains, car pourraient ne présenter aucun symptôme. D’où l’urgence pour les autorités nigérianes de faire vite afin d’éviter une propagation de la maladie qui pourrait facilement atteindre des proportions inquiétantes. Ainsi, une course contre la montre est engagée au Nigeria.

A noter que la prise de parole du chef de l’Etat nigérian est venue couper court aux rumeurs sur son état de santé. En effet, les spéculations allaient bon train après que son chef de cabinet ait été testé positif au Coronavirus. Muhammadu Buhari, pour sa part, n’est pas infecté par le redoutable virus.