Covid-19 : le point sur la situation qui empire en Algérie

A date du 30 juin 2020 au soir, le Ministère de la Santé de la Population et de la Réforme Hospitalière en Algérie a annoncé 336 nouveaux cas de Covid-19 sur le territoire pour 7 nouveaux décès, franchissant ainsi le seuil des 900 morts depuis le début de l’épidémie. Devant la progression de l’épidémie le Gouvernement a annoncé qu’il allait reconfiner une partie du pays.

Selon de nombreuses sources médicales, certaines structures hospitalières sont déjà débordées et refuseraient les nouveaux patients dans les services dédiés à la Covid-19. Pour les Autorités algériennes, le taux de remplissage des structures dédiées serait de 70%, mais comme l’on sait que l’évolution de la pandémie est très variable selon les régions, cela signifie effectivement que certaines sont déjà au bord de la rupture.

C’est pourquoi, en début de cette semaine, l’Algérie a annoncé qu’elle reconduisait des mesures de confinement plus stricte dans 29 wilayas sur 48. Les fortes chaleurs qui touchent actuellement le pays permettant une moindre circulation du virus ne sont donc pas suffisante pour  que le virus circule moins ne sont pas suffisante pour que l’Algérie vienne à bout e la la première vague de la maladie présente depuis maintenant près de 5 mois en Algérie.

Au soir du 30 juin, l’épidémie du nouveau Coronavirus poursuit sa progression en Algérie

336 Nouveaux cas confirmés de Coronavirus COVID-19, pour atteindre un total de 13907

07 nouveaux décès, pour atteindre un total de 912 décès

47 patients en soins intensif

9897 patients guéris.

Bien que les chiffres soient largement sous-estimés, il apparait que les mesures de confinement partielles mi-juin ont entrainé une hausse du nombre de cas de personnes infectées par la Covid-19.

Le premier ministre, Abdelaziz Djerad a déclaré que tous les citoyens ne participaient pas de la même façon à l’effort collectif pour lutter contre la pandémie » Nous avons constaté, en dépit des efforts déployés par l’Etat et des moyens de sensibilisation qu’il existe deux catégories de citoyens, l’une a fait preuve de responsabilité dans la lutte contre cette pandémie et l’autre manifeste une indifférence et a contribué à la recrudescence de la pandémie notamment ces dernières semaines » a-t-il déclaré.

Les frontières de l’Algérie avec les pays voisins ont aussi été refermées jusqu’à nouvel ordre alors que les citoyens algériens font partie de la liste des 15 nations autorisée à entrer dans l’Union européenne.