Covid-19 : l’ONU en guerre contre la désinformation

Le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres

Les informations fallacieuses sur le Coronavirus ont pris une ampleur considérable à l’échelle africaine en particulier et mondiale en général. Face à cette montée spectaculaire qui entrave d’une manière ou d’une autre les efforts dans la lutte contre la pandémie, les Nations Unies ont lancé, ce jeudi 21 mai, « verified », une action qui vise à lutter contre la désinformation par l’augmentation de la diffusion des informations précises et fiables sur le Coronavirus.

En effet, cette initiative que dirigera le département de Communication globale de l’Organisation des Nations-Unies vise également à diffuser les informations qui peuvent sauver des vies, des conseils basés sur les faits et d’autres actions que l’humanité peut mettre en exergue pour limiter la propagation de la pandémie.

Pour Antoinio Gueterres, secrétaire général de l’ONU, cette initiative diffusera des informations précises et contribuera ainsi à la lutte contre la pandémie : « Nous ne pouvons pas abandonner nos espaces virtuels à ceux qui trafiquent des mensonges, de la peur et de la haine. La désinformation se propage en ligne, dans les applications de messagerie instantanée, et de personne à personne. Ses créateurs utilisent des méthodes de production et de distribution éprouvée. Pour y remédier, les scientifiques et les institutions comme les Nations-Unies doivent se donner les moyens d’atteindre les gens et de leur transmettre des informations précises, dans lesquelles ils puissent avoir confiance », a-t-il déclaré.

De son coté, Melissa Fleming, secrétaire générale adjointe l’ONU à la communication globale, est d’avis que « verified » vient mettre fin aux informations erronées sur le coronavirus : « Dans nombreux pays, la désinformation qui déferle sur les canaux numériques fait obstacle aux mesures de réponse en matière de santé publique, et suscite même des troubles. On assiste à des efforts inquiétants pour exploiter la crise », a-t-elle fait savoir.

Signalons que cette initiative appelle les gens à devenir des volontaires de l’information afin de partager régulièrement avec leurs communautés les informations précises et vérifiées publiées par le département de Communication  globale de l’Organisation des Nations-Unies.