Covid-19 : l’ONU appelle à la mobilisation de fonds pour vaincre la pandémie

Mark Lowcock, secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires de l’ONU

Avec un bilan de plus de 14 millions de cas confirmés du Coronavirus dont plus de 600 000 en Afrique, l’Organisation des Nations Unies tire la sonnette d’alarme sur les conséquences de la pandémie, estimant que sans mesures concrètes, cette maladie sera à la base du décès de 256 millions de personnes de suite de la pauvreté d’ici la fin de cette année. Un chiffre, qui annonce sans doute la première augmentation spectaculaire de la pauvreté dans le monde depuis 1990.

Selon le plan de réponse humanitaire internationale au Covid-19, qui vise à répondre aux impacts humanitaires du virus dans les pays à moyen et faible revenu, jusqu’à 6 000 enfants pourraient mourir chaque jour de causes évitables en raison des effets de la pandémie du Coronavirus, l’une des conséquences de la passivité des États dans la prise des mesures visant à lutter contre l’impact de la pandémie : « La réponse des pays riches qui ont rejeté les consignes afin de protéger leur population et leur économie a été tout à fait inadéquate. Cette inaction manque dangereusement de vision »

Pour prévenir les effets de cette maladie sur la santé et l’économie dans le monde, ce plan humanitaire international au Covid-19 a besoin de 10,3 milliards de dollars, une action qui nécessite l’implication des tous les États, note Mark Lowcock, secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires de l’ONU : « La pandémie et la récession mondiale qui y est liée sèmeront le chaos dans le monde, notamment dans les pays fragiles et à faible revenu. Si nous n’agissons pas maintenant, nous devons nous préparer à une série de tragédies humaines plus brutales et destructrices que tout impact sanitaire direct sur le virus », a-t-il alerté.

Pour rappel, lancé depuis mars dernier par l’Organisation des Nations Unies, ce plan de réponse humanitaire internationale au Covid-19 fait face à l’insuffisance de moyens financiers au vu du besoin humanitaire ressenti sur le terrain. Lors de sa révision annoncée le 16 juillet, l’ONU a annoncé qu’avec le montant le montant ci-haut cité, ce plan soutiendra 63 pays vulnérables et couvrira les systèmes de transport mondial pour atteindre les coins de tous ses États membres, dont ceux du continent africain.