Covid-19 et confinement : comment conserver ses condiments et épices sans frigo ?

Bonne nouvelle ! Les tomates, le poivre, le gingembre, l’ail sont actuellement de saison. Les marchés en regorgent et c’est le moment de faire le plein. Cependant, il se pose le gros problème de la conservation, notamment parce que vous n’avez pas de frigo. Face à un tel dilemme, vous avez le choix entre plusieurs techniques de conservation que vous pourrez adapter, selon vos envies et vos besoins.

Surtout que l’heure est au confinement, du fait notamment de la pandémie de Coronavirus. Rien de tel que de savoir sauvegarder ses provisions, dans la mesure où faire régulièrement ses courses pose problème.

La technique du séchage

Cette technique de conservation est clairement la plus simple, surtout lorsque vous jouissez d’un bon ensoleillement. Le séchage permet de déshydrater totalement les condiments et sous cette forme, ils se conservent bien mieux, qu’il s’agisse de la tomate, de l’ail, du piment, du curcuma ou du gingembre.

Tout ce que vous avez à faire, c’est de faire sécher les épices et condiments au soleil pendant plusieurs jours jusqu’au séchage complet. Contrairement aux épices sèches, la tomate doit être séchée sur un gril pour laisser écouler l’eau. Il est également possible d’utiliser un déshydrateur pour sécher les condiments et épices ou y aller au four, à très basse température, entre 2 et 8 heures, selon le condiment à sécher.

Dans tous les cas, vous pourrez conserver tels quels vos épices et condiments séchés dans des bocaux ou au contraire les réduire en poudre pour plus de praticité. Le principal avantage de cette technique, c’est qu’il est possible de garder des épices ou condiments séchés pendant de nombreuses années sans problème. Par contre, certains peuvent perdre en goût et en saveur. Cette technique est surtout à privilégier pour :

  • les épices en graines : la coriandre, le poivre, le cumin, le fenouil, le fenugrec, anis vert, clou de girofle, badiane, aneth, muscade, etc. ;
  • les épices racines ou écorces : curcuma, gingembre, cannelle.

La technique de la conserve

C’est celle qui est à privilégier quand vous souhaitez profiter d’une longue conservation tout en conservant le goût et les saveurs des condiments. Cette technique s’utilise surtout pour les condiments à pulpe comme la tomate, le piment, l’oignon, l’ail, le gingembre frais, etc. Elle permet surtout de les garder entiers.

Pour faire par exemple des tomates en conserve, vous devez préalablement enlever la peau. Pour cela, il faut les plonger pendant 30 secondes après les avoir soigneusement lavées. Lorsqu’elles sont retirées de l’eau, les tomates doivent être immédiatement plongées dans de l’eau froide pour arrêter la cuisson. C’est aussi ce qui facilite l’épluchage.

Les bocaux qui serviront à la fabrication des conserves doivent être lavés et stérilisés à l’eau chaude. Remplissez-les ensuite des tomates pelées et tassez suffisamment pour éviter les vides et les bulles d’air. Par contre, il n’est pas nécessaire que les bocaux soient totalement pleins. Arrosez ensuite les tomates de jus de citron, à raison d’une cuillère à café par bocal de 500 ml. Le citron optimise la conservation et limite le développement des bactéries. Fermez ensuite hermétiquement les bocaux et stérilisez-les.

La stérilisation se fait dans une grande marmite. Les bocaux doivent être installés dans une marmite à fond plat pour être stable. À défaut, posez dans le fond de la paille ou un torchon, puis disposez les bocaux dessus. Intercalez de la paille entre les bocaux pour les stabiliser et finissez en remplissant d’eau à environ 1 à 2 cm au-dessus du couvercle.

Pour être efficace, la stérilisation doit durer au moins 45 minutes. Laissez les bocaux refroidir à l’air libre. Vos conserves de tomates pelées sont prêtes. Cette technique est valable pour d’autres condiments comme le gingembre ou l’ail entier, etc. Elle vous permet surtout d’utiliser les condiments entiers si vous le souhaitez ou les réduire en purée.

Des pots de purée de condiment

Outre les conserves, il est aussi possible de préparer des bouteilles de purée de condiments. Cette technique a vraiment l’avantage de la praticité, puisque vous avez des condiments et des épices prêts à l’emploi. Par contre, une fois que vous avez ouvert les pots, il faudra les utiliser en intégralité dans les 2 à 3 jours qui suivent.

Pour ce qui est des pots de purée de condiment, la technique de conditionnement est quasiment la même que celle des conserves. La différence ici, c’est que les condiments sont réduits en purée avant d’être mis en pot. Il suffit ensuite de les stériliser et de les conserver dans un endroit aéré et sombre, à température ambiante.

Chaque technique présente ses avantages et ses inconvénients. Il ne tient qu’à vous de choisir celle qui vous arrange le plus.