Covid-19 en Côte d’Ivoire : l’opposition exige de Ouattara un renforcement des mesures

Le Président de la Côte d'Ivoire, Alassane Dramane Ouattara

Entre la fermeture des écoles, l’instauration d’un couvre-feu nocturne, la fermeture des bars, maquis, boîtes de nuits et autres, on peut dire que le gouvernement ivoirien fait des efforts pour limiter la propagation du Covid-19 dans le pays. Mais pour les acteurs des différents partis de l’opposition, ces mesures sont encore insuffisantes. Ils critiquent les actions gouvernementales et exigent le renforcement des mesures.

Si le gouvernement ivoirien a pris des décisions pour le moins drastiques pour lutter contre la propagation du Covid-19, les acteurs de l’opposition crient à l’unisson que ces mesures sont insuffisantes et devraient être renforcées. Ils demandent principalement que les activités des services publics et celles politiques soient momentanément gelées dans le pays. Ils exigent notamment que le pouvoir suspende les réformes du code électoral en cours depuis quelques mois, les opérations de délivrance des cartes nationales d’identité et la libération des prisonniers politiques.

Les mêmes revendications étaient déjà faites par les opposants, mais les raisons évoquées ont changé. C’est dans un communiqué que les partis politiques de l’opposition ont exprimé leurs requêtes à l’endroit du gouvernement du Président Alassane Ouattara. La raison évoquée pour justifier ces demandes est simple : la lutte contre le Coronavirus.

Pour les opposants qui saluent tout de même les différentes mesures déjà prises pour contrer la pandémie, la poursuite des différentes opérations citées ne fera que renforcer la propagation du virus en Côte d’Ivoire. Alors qu’elle fait des ravages et menace réellement la vie des populations, on pourrait toutefois dire que la pandémie a réussi à unir pour une fois tous les membres de l’opposition qui parviennent à se mobiliser autour d’une seule et même cause.

Notons que la Côte d’Ivoire compte à ce jour, 31 mars 2020, 168 cas d’infection au Coronavirus. Le gouvernement se dote petit à petit d’équipements médicaux nécessaires pour faire face au pic épidémique.