Covid-19 : en Algérie, les mesures de confinement prolongées au 14 mai

Le nouveau Président algérien, Abdelmadjid Tebboune

La propagation de la pandémie liée au Coronavirus ne cesse d’augmenter malgré les mesures de confinement instaurées. Depuis les premiers cas de Covid-19 détectés à Blida (l’épicentre de la pandémie dans le pays), l’Algérie ne voit toujours pas le bout du tunnel !

Le gouvernement algérien a annoncé hier, lundi 27 avril 2020, que le confinement partiel ainsi que les mesures qui l’accompagnent étaient prolongés du 30 avril au 14 mai, soit de 15 jours supplémentaires. Une mesure qui, selon le gouvernement, est nécessaire pour endiguer le Coronavirus, avec l’implication des citoyens à adopter les gestes barrières et la distanciation sociale.

« Suite à la concertation régulière avec le comité scientifique et l’autorité sanitaire sur l’évolution de l’épidémie du Covid-19, le Premier ministre, Monsieur Abdelaziz Djerad, après accord de Monsieur le Président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, a reconduit pour une période supplémentaire de quinze (15) jours, à savoir du 30 avril au 14 mai 2020, le dispositif actuel du confinement ainsi que l’ensemble des mesures préventives qui l’accompagnent », précise le communiqué du gouvernement.

Par ailleurs, le gouvernement rappelle « les risques encourus par ceux qui ne respectent pas les mesures préventives édictées et réitère la nécessité pour les citoyens et les commerçants d’être vigilants et responsables pour permettre à notre pays de conduire efficacement le processus de lutte contre le Covid-19 ». En effet, selon le comité scientifique en charge d’établir les bilans du Covid-19, au moins « 5 nouveaux cas de décès ont été enregistrés en Algérie, ce mardi 28 avril, portant le nombre total des victimes à 437 ».

Et d’ajouter : « 132 cas d’infection supplémentaires ont été recensés entre hier et aujourd’hui portant le nombre total des contaminations à 3 649 ». Le comité scientifique annonce également que le nombre de guérison a augmenté de 93 nouveaux cas pour atteindre un total de 1 651 patients guéris. « 6 424 personnes sont traités à la Chloroquine, dont des cas suspects diagnostiqués par radiologie et scanner », précise la même source.