Covid-19 : comment la Pâques 2020 sera-t-elle célébrée au Cameroun ?

@Sebastien Cailleux

La pandémie de Coronavirus exerce des effets sur la vie de l’Église et les fêtes de Pâques n’y échapperont pas. Les cultes et des rites appréciés ne pourront pas être célébrés cette année. Pâques, la plus importante fête chrétienne qui symbolise la résurrection de Jésus-Christ, doit pourtant pouvoir toucher le cœur des gens.

« Comme chaque pasteur, nous célébrons chaque dimanche la messe. Mais célébrer la messe sans peuple (confinement), c’est quelque chose d’inédit pour moi. Je suis un jeune ordonné, pasteur depuis le 1er mars 2020 et je n’ai évidemment jamais vécu cette situation. Nous célébrons ensemble tout en prenant au sérieux les instructions qui nous sont données, mais donc sans peuple, église fermée. Exactement ! Le peuple hébreu a fait l’expérience, pendant l’exil, que là où Dieu semblait le plus absent, Il était en réalité parfaitement présent. C’est toute la complexité de la présence de Dieu dans l’Histoire de l’humanité. », a déclaré le Rév. Manane Samuel.

« Que l’Esprit-Saint donne aux bergers la capacité pastorale et le discernement nécessaires pour leur fournir des mesures qui ne laisseront pas le fidèle peuple de Dieu seul. Que le peuple de Dieu se sente accompagné par les pasteurs et le réconfort de la Parole de Dieu, des sacrements et de la prière », a-t-il conclu.

Cette fête, d’après le Co-modérateur de la paroisse EPC Sion (quartier Cité Sic à Douala), le Rév. Ebenezer Bissohong, « commémore le résumé du salut apporté par Jésus-Christ mort sur une croix et ressuscité dans la gloire par son Père. La Pâques est la révélation de l’amour infini de Dieu pour l’Homme, manifesté en son fils incarné pour l’Homme. La Pâques du Seigneur culmine ainsi toutes les fêtes religieuses en Eglise. Inspirée de la Pâque juive, la Pâques chrétienne restaure l’humanité pécheresse dans sa dignité des fils et filles de Dieu par la miséricorde du Père qui offre son Fils pour l’Homme ».

Malgré la montée de la maladie d’une manière fulgurante et le compteur qui affiche déjà 246 cas de Coronavirus, l‘Église Presbytérienne Camerounaise (EPC) et d’autres Églises sœurs donnent un signal d’espérance et de solidarité en proposant des actions pour être à l’abri du Covid-19, durant la période pascale.

Le 19 février dernier, un communiqué du ministre de la Santé publique évoquait « le renforcement de la vigilance ». Un dispositif de dépistage d’éventuels cas a été mis en place dans les aéroports, aux ports et aux autres postes frontières du pays. En outre, une ligne verte – le 1510 – est opérationnelle de 8 à 16 heures afin de répondre à toutes les préoccupations des citoyens.