Covid-19 au Kenya : le FMI revoie ses prévisions

Au Kenya, le Fonds Monétaire International, d’abord très sceptique par rapport à la situation économique, a finalement revu à la hausse ses perspectives de croissance.

En juin, le Fonds Monétaire International (FMI) annonçait une contraction économique de 0,3% pour le Kenya. Mais, à cause d’une résilience au Covid-19, plus forte que prévu, l’institution financière internationale va désormais revoir à la hausse ses perspectives de croissance. Et le secteur horticole sera le plus concerné par la mesure.

C’est le représentant résident du FMI au Kenya, Tobias Rasmussen, qui en a donné l’information, mercredi 9 septembre 2020, à l’occasion d’une conférence virtuelle.

Alors que le Coronavirus avait noirci les perspectives économiques du pays, jusqu’à ce que le FMI ait tablé sur une croissance négative de -0,3%, voilà que cette institution de Bretton Woods se reprend et note une résistance de l’économie kényane au Covid-19.

Selon les prévisions de l’agence nationale des statistiques, l’industrie florale du pays, l’un des principaux fournisseurs de l’Europe, a vu ses recettes d’exportation augmenter en juillet. C’est le cas des recettes de thé et des fruits par rapport à l’année dernière.

« Nous avons constaté un redressement de la plupart des indicateurs d’activités… En regardant les chiffres du Kenya, il est juste de dire que les dépassements ici ont été jusqu’à présent meilleurs que ce que nous attendions au FMI », rapporte Tobias Rasmussen. Lequel continue pour dire que les nouveaux changements devraient être pris en compte par le FMI, dans son nouveau rapport sur les prévisions économiques mondiales, qui devrait être publié le mois prochain.