Covid-19 au Congo : voici les mesures prises face à la deuxième vague

Le gouvernement congolais annonce l’instauration du couvre-feu dès ce 24 décembre  à partir de 20 heures et le confinement général, le 25 décembre et 1er janvier 2021 sur toute l’étendue du territoire nationale. Ces mesures prises à l’issue de la réunion de la Coordination Nationale de gestion de la pandémie, ce 22 décembre, font suite à la deuxième vague de la pandémie du Coronavirus que traverse le pays.

Selon le communiqué qui a sanctionné cette réunion, l’instauration du couvre-feu et du confinement, le jour de la fête de nativité et du nouvel An, s’inscrit dans le souci de protéger le peuple et prévenir une catastrophe sanitaire. « Une deuxième vague de l’épidémie dans notre pays, comme cela se produit un peu partout dans le monde. Les craintes exprimées par les services sanitaires compétents sont amplifiées par le repeuplement progressif des centres de prise en charge hospitalière et sanitaire ».

Le couvre-feu

Face à la hausse des cas à Brazzaville et à  Pointe-Noire notamment, le régime Sassou annonce le début du couvre-feu à partir 20 heures, dès le 24 décembre. Une mesure qui vise à limiter la circulation sur l’ensemble du sol congolais. « Avancer à 20 heures le couvre-feu les jeudi 24 décembre et 31 décembre 2020, sur l’ensemble du territoire ». A cela s’ajoutent d’autres mesures dont : « Interdire la consommation sur place dans les bars et restaurants les journées du 24 et 31 décembre. Les bars et restaurants seront ouverts ces jours-là jusqu’à 19 heures, pour les livraisons à emporter ou à domicile ; allonger au moins d’une semaine les congés de Noël des élèves et étudiants de Pointe-Noire et Brazzaville, afin d’organiser, entretemps, un dépistage massif dans les milieux scolaire et universitaire avant la reprise des cours en mode présentiel, Inciter les populations à risque à se faire tester régulièrement ; interdire le transfert des dépouilles mortelles d’une ville à une autre et de la morgue vers les domiciles ou vers les lieux de culte ».

Le  confinement

Par ailleurs, ce document fait remarquer que l’instauration du confinement général est fixé au « 25 décembre 2020 et le 1er janvier 2021, avec le maintien en activité des seuls services indispensables (sécurité publique, hôpitaux et autres centres de soins, pharmacies de garde, services privés de sécurité et de gardiennage, services techniques de fourniture de l’électricité et de l’eau, station d’essence sélectionnées, services techniques des télécommunications, radios, télévisions publiques et privées) qui fonctionneront ».

Signalons que depuis le mois de mars,  le Congo compte 6 200 cas confirmés du Coronavirus.