Covid-19 : Algérie atteint 2000 cas, Maroc le talonne avec près de 1800 cas

L’Algérie connait une évolution du Coronavirus des plus dangereuses du continent africain. Avec 1983 patients déclarés à la date du 13 avril 2020, en début d’après-midi, ce pays d’Afrique du Nord, qui est au rythme régulier supérieur à cinquante nouveaux cas par jour, aura franchi la barre des 2000 personnes testées positives au Covid-19, ce mardi 14 avril. Il est toutefois suivi du Maroc, qui en est à 1746 cas.

A la date du lundi 13 avril 2020, l’Algérie a enregistré 1983 cas confirmés, dont 69 nouveaux cas positifs et 20 nouveaux décès. Au total, ce pays d’Afrique du Nord a enregistré 313 morts depuis l’apparition de la maladie. Les chiffres officiels du ministère de la Santé annoncent la guérison nouvelle de 10 malades. Ce qui porte le nombre total des personnes guéries du Covid-19 à 601 cas.

En Algérie, les Wilayas touchées par le Coronavirus sont au nombre de 47, et parmi elles, c’est particulièrement à Blida, Alger et Oran où on retrouve le plus de personnes atteintes de Covid-19. Parallèlement, le Maroc aussi cumule les cas de malades du Covid-19. A la date de ce 13 avril 2020, le pays dirigé par le roi Mohammed VI cumule 1746 cas de personnes diagnostiquées positives de Coronavirus.

Jusqu’à ce lundi 13 avril 2020, à 10h00, le nombre de patients déclarés guéris au Maroc est de 196, alors que les décès liés au Coronavirus sont de l’ordre de 120 personnes. Parmi les 1 746 cas de Coronavirus listés au Maroc, 501 personnes touchées par la maladie résident dans la région de Casablanca-Settat. Marrakech-Safi étant la deuxième ville la plus touchée du royaume chérifien, avec 343 cas. Rabat-Salé-Kénitra vient en troisième position avec 239 cas de Covid-19.

A noter que le Maroc a été le premier pays à préconiser le traitement de la maladie à Coronavirus avec des médicaments à base de Chloroquine. Il sera par la suite suivi de l’Algérie qui, à ce jour, compte près de 1700 patient traités, selon les informations des services sanitaires algériens, à la Chloroquine.