Coupe de la CAF : la JS Kabylie et les Astres de Douala font match nul

La rencontre entre les Algériens de la JS Kabylie et les Astres de Douala s’est achevé vendredi soir sur un score nul. Un partout à l’issue du match aller des huitièmes de finale de la coupe de la Confédération africaine de football (CAF). Il a été disputé en nocturne au Stade du 1er novembre de Tizi Ouzou en pays kabyle.

Les Astres de Douala ont réussi, vendredi soir, à repartir de la capitale de la Kabylie, Tizi-Ouzou, avec un match nul : 1-1. Face à la JS Kabylie pour le match aller des huitièmes de finale de la coupe de la Confédération africaine de football (CAF), ils ont ouvert le score à la 22e minute grâce au tonitruant Mwanga. Le Camerounais a réussi à tromper la vigilance du gardien kabyle Fouzi Chaouchi.

Les deux équipes ont entamé la partie avec un jeu décousu, puis il s’est concentré au milieu du terrain. L’engagement physique pour le monopole du ballon est alors remarquable. Mais les nombreux arrêts de jeu après le premier but agacent les milliers de supporters kabyles présents dans le stade.

A la 33e minute, le joueur camerounais Mbanga est expulsé pour cumul de cartons. Son entraîneur Tony Nicolas est alors obligé d’opter pour une stratégie défensive face à une attaque kabyle finalement limitée.

Le baptême du nouvel entraîneur de la JSK

Revigorés après la pause, les astres camerounais mènent plusieurs incursions dans le camps adverse pendant la 2e mi-temps. Le gardien kabyle Fouzi Chaouchi fait alors montre de tout son art pour éviter toute déconvenue à son équipe. Les camarades de l’attaquant Yacine Amaouche ont toutes les peines du monde pour franchir le rempart défensif camerounais constitué de Kingue, Bikima, Ncha et Ndong.
Alexandru Moldovan, le coach roumain de la JSK dont c’est le premier match, procède au remplacement à la 46e minute de Dehouche par Bensaïd et de Berramla par Nabil Hamouda. Objectif : donner plus de tonus à l’attaque.

En vain. Les Camerounais maintiendront le cap pendant les 90 minutes de jeu avant de fléchir à la dernière seconde sur une erreur défensive. Elle permet à Bensaid de remettre les pendules à l’heure en égalisant pour la JSK. Le match retour est prévu dans deux semaines à Douala, au Cameroun.