Coup d’arrêt pour Aqmi au Niger

Des militaires militaires nigériens ont mis hors d’état de nuire un groupe d’activistes d’AQMI dans le Nord Niger aux environs d’Adrar Bouss. Alors que l’Ambassade américaine à Alger a fait part de son inquiétude sur des risques d’attentats d’Aqmi au Maghreb, le Niger semble regagner du terrain sur les terroristes.

Mercredi dernier vers 17 heures, les forces de défense et de sécurité du Niger ont tendu une embuscade à une forte colonne d’activistes d’Aqmi. C’était aux environs de Adrar Bouss à plus de 400 km au nord est d’Agadez. D’après un communiqué du ministère de la Défense du Niger, l’accrochage a fait trois morts, de nombreuses armes et munitions ont été récupérées ainsi que trois véhicules saisis et un détruit côté Aqmi. L’on a déploré un mort et un blessé du côté des forces de défense du Niger.

Plusieurs éléments ont pu fuir mais l’armée a mis aux arrêts 59 jeunes, des nigériens recrutés récemment par Aqmi pour la plupart. L’enquête se poursuit pour démanteler le réseau qui serait en train de pourvoir en hommes Aqmi pour son installation dans le Nord Niger.