Coup d’arrêt du retrait des troupes françaises au Mali

Changement de programme dans le processus de retrait des troupes françaises au Mali. Afin de préparer aux mieux l’élection présidentielle, l’armée française a alors décidé de maintenir un « effectif conséquent » au Mali. « Initialement, l’armée française avait prévu de ne plus compter que 2000 hommes au Mali à partir du 1er juillet. Ils devraient finalement être entre 3 000 et 3 500 », rapporte LeFigaro.fr citant un porte-parole de l’état-major français à Bamako. Selon I-télé, cette nouvelle donne fait, en outre, suite à la situation sécuritaire à Kidal, toujours aux mains du MNLA et d’autres groupes armés ; ainsi qu’à l’éparpillement des terroristes qui ne se trouvent plus dans les montagnes du Nord-Mali.