Côte d’ivoire : une semaine après sa sortie, Micheline retourne en prison

À peine 20 ans, K. F. Micheline, n’est plus une jeune fille comme les autres. Sans emploi, domiciliée à Abobo Djibi, elle a pris une mauvaise habitude, alors qu’elle pouvait se battre comme toutes les filles de son âge, pour gagner honnêtement sa vie. Elle retourne à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca), seulement une semaine après sa sortie de prison, à la suite d’un vol opéré d’environ 1 million FCFA.

K. F. Micheline a certainement pris goût à la vie en prison, même si certains pensent le contraire. A peine élargi de prison, le vendredi 14 août, Mlle K. F. Micheline, la vingtaine révolue, a été interpellée, le jeudi, à la suite d’un vol opéré, sans effraction, au domicile d’un homme, à Abobo Baoulé Extension.

Selon les informations, un homme s’est présenté au poste de police du 34ème arrondissement d’Abobo Baoulé, dans la même nuit du jeudi, pour déclarer le vol de la somme de 960 000 FCFA, à son domicile. Ce qui est bizarre dans cette histoire rocambolesque, le vol a été commis sans effraction. Mais, pour mieux comprendre cette affaire, qui semble un peu louche, qui a été opérée visiblement par un professionnel, le Commissaire Tiegnon dépêche une équipe d’enquêteurs au domicile de la victime. L’enquête de voisinage a révélé la présence aux alentours de la maison du monsieur, d’une dame dont les indications ont été données.

Sans se douter de rien, Mlle K. F. Micheline est aperçue au terrain Sotra, aux environs de 23 heures et sa silhouette correspondait exactement au portait fait par les voisins de la victime. Les policiers l’interpellent. Après les fouilles d’usage, ils découvrent plusieurs trousseaux de clés dans son sac à main, mais aussi une somme importante de 810 000 FCFA.

Interrogé par la police sur l’origine de cette somme et surtout les nombreux trousseaux de clés trouvés en sa possession, Mlle K. F. Micheline craque et avoue avoir pris cet argent dans un domicile, à l’aide de clés, avant de conduire l’équipe de patrouille chez le plaignant où elle a été aperçue vers 21 heures. Elle avait déjà eu le temps de soustraire 150 000 des 960 000 FCFA. Le reste, les 810 000 FCFA, ont été restitués à la victime.

Mlle K. F. Micheline a donc été arrêtée et expédiée de nouveau à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca), seulement une semaine après son élargissement de prison.