Côte d’Ivoire : un magistrat « proche de Ouattara » abat un Sénégalais

A la suite d’une banale dispute, un Sénégalais du nom de Malick Fall a été tué par un procureur en fonction à Abidjan, qu serait un proche du Président de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara.

Noël tragique à Abidjan, en Côte d’Ivoire, où un Sénégalais du nom de Malick Fall a été tué par un procureur, suite à une banale dispute. Ce procureur de la République d’Abidjan aurait tiré à bout portant sur le Sénégalais Malick Habib Fall. Ce dernier qui ne serait pas connu des services de police ivoiriens, aurait été gravement blessé au bas ventre, avant de succomber à ses blessures.

Tout aurait commencé dans la nuit du mercredi 24 au jeudi 25 décembre 2014, entre 2 et 3 heures du matin, à Cocody dans le quartier Lycée Technique, indiquent les médias ivoiriens. Les journaux précisent que c’est après une soirée arrosée dans un maquis d’Abidjan, que le fils du magistrat, ivre, se fait agressif et engage une vive dispute avec sa petite nièce. Cette dispute se serait étendue au propriétaire des lieux où logeait le Sénégalais Malick Fall. S’en serait suivi une bagarre impliquant les jeunes du quartier.

Selon le journal Le Quotidien, c’est dans ce désordre que certains clients du propriétaire dont Malick Habib Fall, interviennent pour calmer les esprits. Et c’est le moment choisi par le procureur Jean-Paul Kouassi, magistrat par ailleurs « neveu du Président Alassane Ouattara », alerté, aurait débarqué avec son fusil de calibre 12 et aurait tiré un coup en l’air, dispersant les jeunes. Malick Habib Fall et deux autres auraient essayé d’engager un dialogue avec le procureur qui, agacé, aurait armé son fusil et tiré plusieurs fois sur les trois jeunes. Atteint au bas-ventre, Malick Fall aurait été admis au bloc opératoire du Service de cardiologie du CHU de Treichville. Malick Fall a fini par rendre l’âme.

Quant au procureur de la République, qui se dit proche du Président Ouattara, par ailleurs « en charge de juger Simone Gbagbo » pour prétendre à l’impunité, il aurait disparu. Furieux, les jeunes de son quartier auraient mis le feu à son véhicule 4X4. En attendant de voir la suite que le Président Ouattara donnera à cette affaire dans laquelle son nom a été cité.