Côte d’Ivoire, Soro tacle Ouattara : « Plus autorisé de tricher en 2020 »

Guillaume Soro.

L’ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, a saisi l’opportunité de son voyage en France pour tacler le président de la République ivoirienne, Alassane Ouattara. Les détails.

Guillaume Soro clashe Alassane Ouattara. Sur son compte Twitter, indique Afrique Sur 7, l’ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire révèle que ses contacts dans le cercle du palais lui ont soufflé une réelle intention de fraude lors de la prochaine élection présidentielle en vue de se maintenir au pouvoir. Ce qui, selon M. Soro, n’est plus possible, surtout en 2020.

Selon Guillaume Soro qui dit détenir l’information de ses sources au sein du RHDP, le camp présidentiel « compte inscrire 1,8 million de personnes sur les listes électorales ». Ce qui, selon l’ancien dirigeant du perchoir, justifie l’expression très courante : « 2020 est bouclé », « 2020 est verrouillé », employée par le camp d’Alassane Ouattara. Et Guillaume Soro de mettre en garde le chef de l’Etat et son camp.

« Il n’est plus autorisé de tricher bêtement en 2020 », a clairement signifié l’ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, à l’endroit des membres du RHDP, avec à leur tête le Président de ce pays d’Afrique de l’Ouest, Alassane Dramane Ouattara. Une sévère mise en garde qui ne restera sans doute pas sans réponse de la part du camp présidentiel dans les heures, les jours, les semaines ou les mois à venir. Wait and see !