Côte d’Ivoire/Présidentielle : les atermoiements de l’opposition

Face au Président sortant Alassane Ouattara qui brigue un « KO électoral » dès le premier tour de l’élection présidentielle, l’opposition ivoirienne peine à porter ses revendications dans le débat politique masqué par les divisions internes et les revirements de dernière minute.

Ce sont deux campagnes électorales parallèles qui semblent agiter la vie politique ivoirienne. D’un côté le Président sortant, Alassane Ouattara, plus que jamais sûr de sa réussite qui vise une victoire dès le premier tour. De l’autre, une opposition qui n’a jamais été aussi divisée et qui n’arrive pas à faire entendre ses revendications démocratiques dans le débat politique alors que deux candidats viennent de jeter l’éponge.

Après le président du LIDER, Mamadou Koulibaly, ancien président de l’Assemblée nationale, vendredi dernier, l’ancien ministre Essy Amara, candidat indépendant par ailleurs membre du PDCI qui avait déjà annoncé la suspension de sa candidature, a décidé de se retirer officiellement de la course à l’élection présidentielle. Ils ont dénoncé les conditions d’organisation de l’élection « non consensuelles ». Ils critiquent les institutions électorales aux mains du pouvoir en place, le trop faible financement qu’ils ont reçu pour cette campagne électorale, ainsi que l’omniprésence du Président Alassane Ouattara qui aurait commencé sa campagne depuis des mois, aux frais de l’Etat ivoirien.

Lire sur le sujet: Ouverture de la campagne présidentielle ivoirienne sur fond de boycott

« Le taux de participation fera la différence »

Les deux ex-candidats étaient membres de la Coalition nationale pour le changement (CNC), parti qui apparaît plus que jamais divisé. Le FPI tendance Abou Drahamane Sangaré des « Gbagbo ou rien », membre du CNC, a publiquement jugé « inopportune » l’annonce visiblement non concertée de la candidature unique de Charles Konan Banny pour le compte de cette alliance anti-Ouattara. De son côté, Kouadio Konan Bertin, dit KKB, également membre de ce regroupement, a pour l’instant maintenu sa candidature.

Lire sur le sujet: Côte d’Ivoire/Présidentielle : « Pour beaucoup d’électeurs, les jeux sont faits », selon Richard Banégas

« Je compte sur vous pour faire un coup KO » dès le premier tour de l’élection présidentielle, le 25 octobre prochain, a déclaré Alassane Ouattara, ce lundi 12 octobre 2015, au cours d’un meeting à Abidjan devant plusieurs milliers de personnes. « J’ai été très déçu de voir que très peu de jeunes sont allés se faire enrôler (…) Nous allons gagner (…) c’est le taux de participation qui fera la différence », a-t-il poursuivi.

La campagne électorale a officiellement débuté vendredi dernier pour s’achever le 23 octobre prochain, à minuit. Près de 6,3 millions d’électeurs sont appelés aux urnes.