Côte d’Ivoire : première comparution de Blé Goudé devant la CPI


Lecture 2 min.
arton38710

Charles Blé Goudé, l’ancien chef des « Jeunes Patriotes », comparait pour la première fois devant la CPI. Il a été transféré à La Haye, siège de la cour, dans la nuit de samedi à dimanche dernier. Il a clamé son innocence lors d’une audience de première comparution. Il est accusé de crimes contre l’humanité au cours des violences post-électorales en Côte d’Ivoire qui ont débuté fin 2010.

« Je sais que je repartirai chez moi ! », a proclamé Charles Blé Goudé lors de cette première audience publique à La Haye où il est jugé par la Cour pénale internationale (CPI) depuis ce jeudi. Il insiste : « si je suis jugé pour ce que j’ai fait et non pour ce que je suis, que je sois déclaré innocent », rapporte l’AFP. Cette justice internationale estime qu’il a une responsabilité pénale individuelle pour les meurtres, viols, actes de persécutions commis à partir de novembre 2010.

Le juge unique de la chambre préliminaire de la CPI va vérifier l’identité du suspect et la langue dans laquelle il pourra suivre les procédures. L’accusé sera ensuite informé des charges qui pèsent contre lui, lors de cette audience de première comparution où certains de ses partisans étaient présents.

Charles Blé Goudé a été extradé en 2013 en Côte d’Ivoire, en provenance du Ghana où il s’était réfugié, alors que depuis décembre 2011, il est visé par un mandat d’arrêt international. Il est depuis resté en détention dans son pays dans un lieu tenu secret, jusqu’à son transfèrement à La Haye, ce dimanche.

Il a rejoint l’ex-Président ivoirien, Laurent Gbagbo, qui est détenu depuis 2011 et toujours en cours de jugement. Sa femme, Simone Gbagbo, poursuivie, elle aussi, par la CPI, n’avait pas été transférée aux Pays-Bas, les autorités ivoiriennes avaient alors estimé que la justice de Côte d’Ivoire était en mesure de la juger équitablement.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter