Côte d’Ivoire : Pascal Affi N’Guessan charge Alassane Ouattara

En Côte d’Ivoire, les relations entre Alassane Ouattara et Pascal Affi N’Guessan ne semblent pas au beau fixe. En ce sens que l’opposant n’a point apprécié la sortie du chef de l’Etat et n’a pas hésité à le dénoncer publiquement.

Les relations entre Alassane Ouattara et Pascal Affi N’Guessan ne semblent pas au beau fixe. En ce sens que l’opposant n’a point apprécié la sortie du chef de l’Etat ivoirien et n’a pas hésité à le dénoncer publiquement.

Suffisant pour que Koaci indique que plus rien ne va entre les deux personnalités depuis le refus du statut de chef de l’opposition par le pouvoir. Le site indique qu’après le discours prononcé par le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, le FPI tendance Affi N’Guessan est sorti de sa réserve pour dénoncer « un passage en force ». Selon Pascal Affi N’Guessan, « le chef de l’Etat a clairement affiché sa volonté de ne point tenir compte de l’opposition et d’opérer un passage en force ».

Dans son discours à la Nation à l’occasion du 56ème anniversaire de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara a de nouveau réitéré son projet d’adoption d’une nouvelle Constitution, faisant fi des nombreuses contestations. Ce qui, selon Koaci, a poussé les deux tendances FPI à lancer des appels à la vigilance et au refus de ce projet jugé exclusif et inopportun par plusieurs autres partis politiques et organisations de la société civile.

Ainsi, le bras de fer entre les acteurs socio-politiques se poursuit en Côte d’Ivoire, exacerbé par la décision du Président de créer une Vice-présidence, un sénat, tout en refusant de mettre sur pied une assemblée constituante.