Côte d’Ivoire : les mesures de lutte contre le nouveau Coronavirus se renforcent

Le Conseil national de sécurité (CNS) a décidé au terme de sa réunion du 11 juin 2020, de maintenir l’interdiction des rassemblements de population dans le Grand Abidjan, dont le maximum autorisé est dorénavant réduit de 200 à 50 personnes pour renforcer la lutte contre la Covid-19. Au total, 223 nouveaux cas de Covid-19 sur un échantillon de 796 personnes prélevées ont été enregistrés jeudi en Côte d’Ivoire sur les dernières 24h, portant le total des contaminations à 4.404.

Les principales autres décisions sont la prorogation de l’état d’urgence, le maintien de la fermeture des frontières terrestres, maritimes et aériennes, de la fermeture des bars, des boîtes de nuit, des cinémas et les lieux de spectacle et l’isolement du Grand Abidjan en renforçant les contrôles aux entrées et sorties. Toutes ces mesures restent en vigueur jusqu’au 30 juin 2020. Il a été décidé de renforcer le contrôle de l’obligation de port du masque, notamment par la sensibilisation communautaire et la répression, en raison de la non–application par la majorité des mesures barrières et de distanciation physique

Cette réunion du CNS a permis de noter que l’évolution du nombre de cas positifs, trois mois après le début de la pandémie en Côte d’Ivoire, est en phase avec les prévisions.

Ainsi, la hausse enregistrée depuis le début du mois de juin 2020 est en lien avec la stratégie de dépistage ciblée et une non-application des mesures barrières par les populations. Cependant, le taux de létalité est maîtrisé à environ 1% contre une prévision de 5% et le nombre de cas sévères s’élève à moins de 100 contre 800 projetés.

D’autre part, le retour des élèves, des enseignants et des personnels d’encadrement à l’intérieur du pays avec la réouverture de l’école n’a pas modifié l’épicentre de la pandémie qui reste Abidjan, avec 95% des cas.

En outre, le système sanitaire a été doté de moyens supplémentaires pour prendre en charge les cas de maladies nécessitant des hospitalisations, notamment en soins intensifs, le taux d’occupation des lits d’hospitalisation étant en moyenne inférieur à 30%.

Lire aussi : Coronavirus, l’épidémie progresse rapidement en Afrique