Côte d’Ivoire: les frondeurs du PDCI plus décidés que jamais

Les quatre membres du Parti démocratique de Côte d’ivoire (PDCI) qui ont décidé de se présenter à la Présidentielle apparaissent nullement ébranlés par les conclusions du congrès extraordinaire de samedi dernier qui avalisent le soutien à Ouattara dès le premier tour.

Les quatre dissidents du Parti démocratique de Côte d’ivoire-Rassemblement démocratique africain (PDCI-RDA) qui ont décidé de se présenter à la prochaine Présidentielle malgré l’avis contraire de leur parti sont bien décidés à se lancer dans la course. L’ancien Premier ministre, Charles Konan Banny, l’ex-ministre des Affaires étrangères, Essy Amara, le député Bertin Konan Kouadio et l’ancien vice-président de l’Assemblée nationale, Jérôme Kablan Brou n’ont été nullement ébranlés par le cinquième congrès extraordinaire du parti créé par Houphouët-Boigny, le père de l’indépendance, ce samedi.

« Ce sont les militants qui nous intéresse »

Près de 3000 militants du PDCI ont voté à 98% pour « l’appel de Daoukro », lancé en septembre dernier par le chef du parti Henri Konan Bédié pour un soutien dès le premier tour à la candidature d’Alassane Ouattara.

Les instances du parti ont décidé de ne pas présenter de candidat lors de la prochaine élection présidentielle d’octobre prochain. C’était sans compter l’opposition des « quatre frondeurs ».

« Ce sont les militants qui nous intéressent et non l’appareil du parti. Nous irons vers les militants et nous disons que ce congrès nous consolide dans notre position. Charles Konan Banny est candidat. Il sera candidat, à cette élection présidentielle, pour le PDCI-RDA et non candidat du PDCI-RDA », a indiqué Atsé Boua, le coordonnateur de la Campagne de Charles Konan Banny, rapporte Soir Info.

Un candidat de consensus

A l’image des trois autres candidats, l’ancien chef de la Commission dialogue vérité et réconciliation, nommé par l’actuel président, estime que l’héritage de Félix Houphouêt-Boigny a été trahi par « l’appel de Daoukro ».

«  Nous allons nous organiser maintenant pour que les idéaux du PDCI-RDA soient présents à la Présidentielle de 2015 », a déclaré de son côté le camp d’Assy Amara.

Selon certains médias ivoiriens, une convention devrait être organisée dans les prochains jours afin de dégager un candidat de consensus parmi ces quatre personnalités, susceptible d’être un concurrent direct pour le Président sortant Alassane Ouattara.