Côte d’Ivoire: les disparus du Novotel « achevés »

Les quatre personnes enlevées le 4 avril à l’hôtel Novotel d’Abidjan, capitale économique de la Côte d’Ivoire, ont été « achevés  » par un commissaire de police après avoir été « torturés », a affirmé mardi le ministre ivoirien de la Justice, Jeannot Kouadio Ahoussou, rapporte Abidjan.net. Les otages ont ensuite été « jetés derrière la clôture de la présidence, emballés dans des sacs en plastique noir avec lesquels on emballe des bananes », puis « jetés dans la lagune » a ajouté le ministre à la conférence de presse. M. Ahoussou a indiqué que leurs ossements ont été retrouvés du côté de la la base navale de Locodjro, à Abidjan. Il a souligné qu' »on a arrêté deux autres officiers des FDS (Forces de défense et de sécurité, loyales à M. Gbagbo) qui ont participé » à ces meurtres. Quatre miliciens pro-Gbagbo, un commandant et deux colonels de la Garde républicaine (GR) ont été inculpés et placés en détention préventive selon l’homme politique ivoirien.