Cote d’ivoire : les dessous de l’arrestation en France de Nicaise Yapo Assi dit Kalaye

Par Soukèye Fall

L’ancien membre des Fédérations estudiantines et scolaires de Côte d’Ivoire, Nicaise Yapo Assi dit Kalaye, a été arrêté par la police française, depuis le 28 décembre 2019. Que lui reproche-t-on ?

L’Ivoirien Nicaise Yapo Assi dit Kalaye, ancien membre des Fédérations estudiantines et scolaires de Côte d’Ivoire, croupit en prison en France, où il a été interpellé depuis le 28 décembre 2019. Il est placé en détention à la prison de Fresnes, un centre pénitentiaire situé dans la banlieue parisienne.

Selon Koaci qui a donné l’information, lors des évènements de novembre 2004, l’Ivoirien, présent comme étant un ex-fasciste, aurait été mis aux arrêts pour avoir pris part aux attaques contre les ressortissants français en Côte d’ivoire. Mieux, ajoute le journal, dans cette même affaire, il avait été détenu durant une année, notamment de 2007 à 2008, alors qu’il purgeait sa peine à la maison d’arrêt de la Santé, à Paris.

Les faits : le samedi 28 décembre dernier, alors qu’il s’apprêtait à rentrer en Côte d’Ivoire, Nicaise Yapo Assi a été interpellé par la police aux frontières. Les autorités françaises lui ont notifié qu’il faisait l’objet de poursuites judiciaires et qu’il avait été condamné à 7ans de prison. Dans la foulée, la police aux frontières lui a annoncé qu’il faisait même l’objet de recherches.

Ses proches, qui parlent de complot, dénoncent une arrestation arbitraire, révélant qu’un autre jugement aurait été rendu en 2018 sans que le mis en cause  n’en soit informé, d’autant qu’il avait perdu tout contact avec son avocate.