Côte d’Ivoire : le Président Alassane Ouattara appelle à une trêve sociale

Le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, a appelé les fonctionnaires à observer une trêve sociale jusqu’en fin juillet.

Appel du pied du Président ivoirien, Alassane Ouattara, qui, s’exprimait dans un discours prononcé à l’occasion de la fête du Travail, a demandé aux fonctionnaires d’observer une trêve sociale jusqu’à la fin du mois de juillet 2017. Ce qui, selon, lui, pourra permettre au gouvernement de travailler sereinement à la résolution de leurs différentes revendications.

« J’approuve totalement l’appel du Gouvernement à une trêve sociale qui devra être conclue d’ici la fin du mois de juillet. Elle doit nous permettre de travailler sereinement à la résolution des problèmes identifiés (…). Cette trêve sociale n’est en rien un renoncement ou un signe de faiblesse pour le gouvernement ou les partenaires sociaux. Elle est l’expression d’une prise de conscience de notre responsabilité individuelle et collective à préserver l’essentiel, c’est-à-dire la Côte d’Ivoire et le bien-être des Ivoiriens », a soutenu le chef de l’Etat ivoirien.

Rappelant que « les troubles du premier trimestre de l’année ont fortement fragilisé le climat de paix que nous avons bâti », Alassane Ouattara a exhorté les centrales syndicales à poursuivre les négociations avec le gouvernement. « Nous devons continuer de privilégier le dialogue pour résoudre les problèmes en suspens », dit-il.

La Coordination des Syndicats de la Fonction publique (COSYFOP), qui réclame le paiement intégral des arriérés de salaires, a entrepris de déposer un préavis de grève, après une assemblée générale tenue fin mars 2017. Les fonctionnaires avaient d’ailleurs observé une grève de trois semaines, en janvier dernier, pour réclamer des arriérés de salaires et des hausses de salaires. Après des accords, les syndicats avaient suspendu leur mouvement. Sauf que depuis la fin du mouvement, les négociations restent bloquées.