Côte d’Ivoire : le gouvernement fait des concessions à l’opposition

Après la réunion qui s’est tenu ce jeudi entre le gouvernement ivoirien et 15 partis d’opposition dont le Front populaire ivoirien (FPI), le pouvoir a annoncé le dégel des comptes et la libération de prisonniers politiques.

Après plusieurs mois d’interruption, le dialogue politique a repris en Côte d’Ivoire entre le gouvernement et l’opposition. « La libération de certains prisonniers, le dégel des comptes. Cette opération va continuer nous espérons vivement qu’avant l’élection présidentielle d’octobre de 2015, qu’on ne parle plus de personnes détenues ou de comptes gelés », a indiqué le ministre auprès du président de la République chargé du dialogue politique, Jeannot Ahoussou Kouadio, rapporte Koaci.com.

« Continuer les efforts »

Il a assuré de l’esprit de dialogue et de coopération des représentants des 15 partis de l’opposition, dont le Front populaire ivoirien, en prise à une crise interne depuis plusieurs mois. « Je pense que nos amis et frères de l’opposition sont aussi engagés sur cette voie de dialogue, de paix. Nous avions ce défi à relever pour pouvoir bâtir une Côte d’Ivoire meilleure et paisible », a-t-il précisé.

« Nous avions tous convenu de continuer de faire les efforts pour pouvoir solder le reste des questions en suspens. Nous avons décidé de reporter nos travaux pour nous retrouver la semaine prochaine pour aborder le problème crucial de financement des partis politiques » a-t-il conclu.

La préparation de l’élection présidentielle a aussi été au cœur des discussions. La prochaine réunion aura lieu jeudi prochain, dans la capitale économique ivoirien, Abidjan.