Côte d’Ivoire : le Français Frédéric Lafont lavé des soupçons de trafic d’armes

Frédéric Lafont, le Français qui était soupçonné d’avoir participé au trafic d’armes en Côte d’Ivoire en dépit de l’embargo international sur les importations d’armes dans ce pays, a été blanchi, lit-on dimanche sur France Soir. Ancien légionnaire reconverti dans la sécurité, Frédéric Lafont s’était installé en Côte d’Ivoire il y a dix ans. Son nom figurait sur la liste en préparation des proches de Laurent Gbagbo que l’Union européenne souhaitait déclarés non grata sur son territoire avant que son innocence au sujet des armes ne soit avérée. « Je ne l’ai rencontré qu’une seule fois », a-t-il déclaré.