Côte d’Ivoire : le chef du parti de Laurent Gbagbo démissionne

Le chef du Front populaire ivoirien (FPI), Mamadou Koulibaly, a annoncé ce lundi qu’il quittait le parti de l’ex-président Laurent Gbagbo, arrêté le 11 avril dernier après quatre mois de crise post-électorale, dénonçant le refus du « changement » en son sein, rapporte Abidjan.net. « Suite au cataclysme que nous venons de vivre, la haute direction du FPI refuse toujours un congrès-bilan et exclut tout changement, même indispensable, qui pourrait selon elle l’affaiblir y voyant une traîtrise envers les camarades emprisonnés et exilés », a-t-il affirmé. Selon lui, la direction du parti « cherche surtout à préserver des chasses gardées personnelles au détriment de l’intérêt général et à masquer sa propre trahison envers nos militants, nos idéaux, la Côte d’Ivoire et la cause africaine ».