Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo sort de son silence

C’est désormais officiel. L’ex-Président ivoirien Laurent Gbagbo va briser le silence qu’il s’était imposé depuis son acquittement par la Cour Pénale Internationale (CPI). Il sera en effet l’invité de TV5 Monde, selon un communiqué de la chaîne mondiale francophone.

« Laurent Gbagbo, ancien président de la République de Côte d’Ivoire, actuellement en liberté conditionnelle en Belgique dans l’attente d’un procès en appel devant la Cour Pénale Internationale, a accordé un entretien exclusif à TV5 Monde et répond aux questions de Denise Epoté », a annoncé la chaîne dans un communiqué.

Toujours selon cette même source, dans cet entretien qui sera diffusé au soir du jeudi 29 octobre, l’ancien Président en attente de son passeport pour rentrer en Côte d’Ivoire « appelle les hommes politiques au dialogue à la veille de la Présidentielle contestée du 31 octobre ».

En outre, selon des indiscrétions, Laurent Gbagbo se serait également longuement entretenu à Bruxelles, le 27 octobre, avec Tidjane Thiam. Un énième tête-tête, dit-on, entre ces deux hommes « qui s’apprécient bien ». Même si rien n’a fuité de ce huis-clos, le fait que le banquier franco-ivoirien ait officiellement rallié les rangs de l’opposition contre le président Alassane Dramane Ouattara, en dit long sur la teneur des échanges.

Par ailleurs, Alassane Ouattara a affirmé sa « volonté » de voir Laurent Gbagbo revenir dans son pays, « au moment opportun », dans un entretien accordé à Rfi et France 24. « Il est temps que Laurent Gbagbo revienne en Côte d’Ivoire », a-t-il indiqué. Sans pour autant faire le nécessaire pour que l’ancien dirigeant rentre au bercail.

Sans passeport, document pour lequel les autorités ivoiriennes le font courir, Laurent Gbagbo ne peut pas effectuer un retour dans son pays. Une « stratégie bien murie » par Alassane Ouattara, pointé du doigt pour avoir volontairement tenu éloignés des élections ses principaux rivaux, notamment Guillaume Soro et Laurent Gbagbo