Côte d’Ivoire: la France dénonce une « spoliation » de la filière cacao

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Bernard Valéro, a condamné ce mercredi la mainmise du président sortant ivoirien, Laurent Gbagbo, sur la filière cacao, indique l’AFP. « C’est une spoliation d’opérateurs privés, qui va approfondir davantage la crise économique dans laquelle Laurent Gbagbo, qui a déjà attaqué la banque centrale, a plongé le pays », a déclaré Bernard Valéro au cours d’un point-presse. Mardi, les États-Unis ont condamné la décision de Laurent Gbagbo. Lundi, le président sortant ivoirien a annoncé la prise de contrôle par son gouvernement de la filière cacao.