Côte d’Ivoire : la Cédéao demande que la paix soit préservée

Les dirigeants ouest-africains ont demandé aux dirigeants ivoiriens de préserver la paix civile à tout prix. Réunis en sommet régional mardi pour une journée à Abuja, les dirigeants de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) ont mis en garde contre un nouveau retard de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire. « Les chefs d’Etat ont exprimé leur préoccupation sur la récente dissolution du gouvernement et de la Commission électorale indépendante qui, ont-ils dit, va retarder un peu plus les élections », selon un communiqué publié dans la nuit de mardi à mercredi, rapporte Atlas Vista. Prévue pour « fin février-début mars » selon le dernier calendrier, la présidentielle se trouve renvoyée à une date indéfinie à la suite de la crise à la CEI.