Côte d’Ivoire : l’ONUCI réduit ses effectifs

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a prolongé mercredi pour un an supplémentaire l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI). Ses effectifs vont être réduits. L’ONU envisage un retrait de ces troupes après l’élection présidentielle de 2015.

L’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) est prolongé d’un an jusqu’au 30 juin 2015 a annoncé mercredi le Conseil de sécurité des Nations Unies qui a réaffirmé que la protection des civils « doit rester la priorité ». Cette force de frappe doit « privilégier davantage la fourniture d’appui au gouvernement en matière de désarmement, de démobilisation et de réintégration, de collecte d’armes et de réforme du secteur de la sécurité ». Un désengagement est envisagé après l’élection présidentielle de 2015.

Près de 5437 casques bleus en Côte d’Ivoire

« Le personnel en tenue de I’ONUCI sera composé d’un maximum de 5.437 militaires (au lieu des 7 137 présents actuellement) soit 5.245 membres des contingents et officiers d’état-major et 192 observateurs militaires, d’ici au 30 juin 2015. Le Conseil décide aussi de fixer à l.500 agents l’effectif autorisé de la composante de police de I’Onuci » ont révélé les instances onusiennes, rapporte Xinhua.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a appelé le gouvernement à la création rapide des institutions permettant une organisation impartiale des élections et notamment une Commission électorale indépendante, la réactualisation des listes électorales, l’établissement du cadre électoral ainsi que l’allocation de ressources financières de rigueur.

L’ONU a aussi demandé au gouvernement ivoirien que « tous les auteurs d’atteintes graves aux droits de l’homme ou de violations du droit international humanitaire, en particulier celles commises pendant la crise postélectorale ivoirienne et par la suite, soient traduits en justice ».