Côte d’ivoire: l’ONU « indignée » après la mort de 25 à 30 morts jeudi à Abobo

Wang Min, l’ambassadeur adjoint de Chine, a affirmé lundi que « les membres du Conseil de sécurité expriment leur indignation » après la mort de 25 à 30 Ivoiriens jeudi à Abobo,à Abidjan, rapporte l’AFP. Ils sont décédés suite à un bombardement que l’ONU attribue aux forces armées fidèles au président sortant Laurent Gbagbo. Abobo est le fief d’Alassane Ouattara, reconnu comme président de la Côte d’Ivoire par la communauté internationale. « De tels crimes ne resteront pas impunis et les auteurs seront tenus responsables » a déclaré l’ambassadeur adjoint chinois qui réaffirme la détermination des quinze membres du conseil de sécurité « à imposer des mesures, y compris des sanctions ciblées contre ceux qui font obstacle à la résolution pacifique de la crise et au travail de l’Onuci (forces de l’Onu en Côte d’Ivoire) »