Côte d’Ivoire : Gon Coulibaly, retour « en forme » ou forcé ?

Amadou Gon Coulibaly

C’est après deux mois passés en France que le Chef du gouvernement ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, a effectué son retour à Abidjan. En pleine forme ou tout simplement forcé de revenir au bercail ?

C’est ce jeudi 2 juillet 2020 que le chef du gouvernement ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, après un séjour de deux mois en France, à l’hôpital Pitié Salpetrière de Paris, est revenu « en forme », a-t-il lancé. « Me revoilà de retour en forme… Je suis venu prendre ma place auprès du Président pour continuer l’œuvre du développement de la Côte d’Ivoire », a déclaré le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly.

Dans de son allocution faite à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny, au Pavillon d’honneur, Amadou Gon Coulibaly, rappelant être parti à Paris pour « un contrôle médicale », s’est dit heureux de rentrer chez lui. « Vous imaginez mon bonheur d’être au pays, d’être à la maison…», s’est réjoui le Chef du gouvernement, qui rentre suite à un contrôle « approfondi, avec un besoin de repos ».

Le Chef du gouvernement ivoirien a saisi l’opportunité pour rendre hommage au Président Alassane Ouattara qu’il a remercié pour son soutien sans faille. Seulement, ce retour s’effectue à quelque quatre mois de l’élection présidentielle ivoirienne, alors que Gon Coulibaly est censé défendre le parti d’Alassane Ouattara dont il est le candidat désigné.

Incontestablement, Amadou Gon Coulibaly a été contraint de rappliquer pour tenter de rassembler les troupes en vue d’aller à la conquête des suffrages des Ivoiriens. Et pour cela, quatre mois, c’est assez juste. Mais le Premier ministre ivoirien est conscient de la dimension de la confiance placée en lui par le Président Ouattara afin de maintenir haut le flambeau.

Une véritable mission commando qui attend Amadou Gon Coulibaly au sein du RHDP. Surtout qu’il aura à faire face à des caïds en politique comme l’ancien chef de l’Etat Henri Konan Bédié, qui a déclaré sa candidature à la prochaine Présidentielle ivoirienne.